Gilles Clément

Jardinier, botaniste, paysagiste, Gilles Clément conçoit une nouvelle approche de l’art des jardins. Observateur attentif et infatigable de la nature à travers le monde, il crée les jardins en fonction de la dynamique du végétal, de la diversité biologique des plantes et de leur perpétuel mouvement dans l’espace et dans le temps.

Le jardin est bien un lieu de vie

Pour lui, le jardin n’est pas un musée où la nature serait domestiquée et les végétaux présentés en collection. Le jardin est bien un lieu de vie, de découverte, d’émerveillement pour rapprocher et réconcilier deux mondes vivants. Le monde des hommes et celui des plantes.

« En embrassant la planète entière, enclos autonome et fragile, Gilles Clément appelle à mieux comprendre avant d’intervenir, à observer pour agir, à faire avec plutôt que contre la nature. (…) Diversité, mouvement, assemblage entre les êtres vivants : la nature offre les richesses de son paysage à l’homme-jardinier. (…) Prélever sans appauvrir, consommer sans dégrader, produire sans épuiser, vivre sans détruire. C’est possible »
(Gilles Clément, « Le Jardin Planétaire »).


Par ailleurs, Gilles Clément est professeur à l’École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles et a réalisé de nombreux jardins publics ou privés. Il est notamment co-auteur des jardins Citroën, quai de Javel à Paris.